Outils

Courbe de température en ligne et détection de l’ovulation

Courbe de températures en ligne Maman&Co

En tant que femme, faire une courbe de température s’avère particulièrement utile pour effectuer le suivi de votre cycle menstruel et connaitre au mieux votre période de fertilité. A plus forte raison si vous essayez de tomber enceinte… Afin d’aider au mieux les femmes en essai bébé, Maman&Co a développé un outil unique et entièrement gratuit, qui vous permettra de créer une courbe de températures en ligne, afin de suivre avec précision votre cycle menstruel et surtout de détecter votre ovulation de manière fiable à partir des données fournies.

Créée en 2007 et testée par plus de 290 000 femmes, notre outil 100% interactif  “Courbe de températures” est le premier en France à proposer la détection automatique de l’ovulation tout en fournissant une synthèse d’informations importantes pour interpréter et comprendre l’évolution de votre courbe : abondance des menstruations, symptômes, examens, traitements, etc…

Comment créer sa courbe sur Maman&Co ?

Afin de créer une courbe sur Maman&Co, il suffit de s’enregistrer gratuitement via le formulaire d’inscription et de retrouver notre outil dans votre espace membre. Dans le cas où vous êtes déjà membre, il suffit de vous connecter sur le site avec vos identifiants.

S’inscrire

Inscription

Se connecter

Se connecter

Bientôt l’application mobile iOS et Android

Découvrez prochainement l’outil courbe de température sur notre application mobile iOS et Android. Sur l’application, il suffira de vous connecter avec vos identifiants pour retrouver tout votre historique ainsi que de nouvelles fonctionnalités.

Qu’est ce que la température basale corporelle ?

Au cours du cycle menstruel d’une femme, la température corporelle est amenée à subir plusieurs modifications, de l’ordre de quelques dixièmes de degrés Celsius.  À quoi sont dues ces variations ? Elles connaissent un lien direct avec la production de deux hormones, les œstrogènes et la progestérone. Si les cours de biologie du collège vous semblent lointains, voici un petit rappel.

Le cycle menstruel comporte trois phases essentielles :

  • la phase folliculaire, pendant laquelle l’ovule grossit et se développe dans l’ovaire sous l’effet des œstrogènes;
  • l’ovulation, moment de la migration de l’ovocyte dans les trompes;
  • la phase lutéale, qui correspond à l’implantation de l’ovule dans l’utérus sous l’influence de la progestérone, et aboutit soit à une grossesse, soit à la menstruation.

La température du corps reste inférieure à 37°C pendant la phase folliculaire. Puis, peu avant l’ovulation, elle augmente de quelques dixièmes grâce au taux croissant de progestérone et avoisine ou dépasse 37°C. Elle redescend ensuite lors de l’apparition des règles. En cas de grossesse, la température se maintient, ce qui en fait un paramètre intéressant pour dépister rapidement une fécondation aboutie.

La méthode sympto-thermique, plus couramment appelée courbe des températures, consiste à relever la température corporelle quotidiennement pour en constituer une courbe évolutive qui renseigne sur les périodes du cycle traversées.

À quoi sert une courbe de température ?

Dans la théorie, établir la date supposée d’ovulation semble facile. Mais c’est sans compter les différences manifestes qui existent chez chacune, de la durée du cycle jusqu’à la fréquence d’ovulation, en passant par l’amplitude de changement de la température. Ces écarts s’amplifient avec la prise de contraceptifs, de traitements hormonaux, et, plus étonnant, selon l’état psychologique de la personne.

Dès lors, établir sa propre courbe de température permet en premier lieu d’avoir un aperçu de l’évolution physiologique de son corps tout au long du cycle. Bien se connaître est essentiel afin de pouvoir repérer les changements inhabituels et éventuellement consulter un médecin ou un gynécologue en cas d’absence de cycle, ou de troubles. Après une longue période sous contraception, la courbe de température accompagne le retour progressif des cycles menstruels.

Dans le cas d’un désir de grossesse, elle aide à repérer la période idéale pour procréer (un ou deux jours avant l’ovulation) et peut aussi renseigner sur les difficultés de concevoir, dans le cas où la température ne varie pas, ou trop peu pour justifier une réelle ovulation.

Comment élaborer sa propre courbe de température ?

Idéalement, vous commencerez la prise de température le premier jour de vos règles, comme point de départ d’un nouveau cycle. Avant de vous lancer, pensez à préparer une grille quadrillée pour y retranscrire les données avec précision, ou à imprimer un tableau pré-rempli.

La température se prend toujours avant le lever, car la première station assise ou debout du matin entraîne déjà l’augmentation de la température. Si vous avez un besoin urgent (aller aux toilettes par exemple, ou si votre enfant se réveille à cet instant), essayez de vous recoucher ensuite au moins 10 minutes pour retrouver une température fiable.

Axillaire, rectale, vaginale ? La température la plus précise sera celle prise en rectal. Si toutefois vous choisissez une autre méthode, veillez à conserver le même processus pour tous vos cycles.
Introduisez le thermomètre dans l’anus, et attendez l’indication sonore pour le retirer. Notez immédiatement la température relevée par une croix. Dans le doute, prenez une nouvelle fois la mesure. Vous pouvez ensuite laver le thermomètre à l’eau courante et au savon, et le désinfecter avec un antiseptique. Conservez-le à proximité du lit, à l’abri de la poussière.

Lorsqu’un cycle se termine, reliez les croix entre elles pour dessiner la courbe de température. Conservez ensuite ce relevé et reprenez une nouvelle feuille pour le cycle suivant, afin de pouvoir comparer aisément les variations sur les mois.

Les astuces pour faire une courbe de température fiable

Les changements de température pouvant être réellement minimes, il est important de faire preuve d’une grande précision afin d’obtenir une courbe lisible et fiable.
Voici les conseils les plus pertinents qui vous permettront de réaliser une courbe de température exacte.

  • noter la mesure au dixième de degrés près;
  • mesure réalisée toujours à la même heure, dans les mêmes conditions;
  • prise de température en rectal (plus précis);
  • garder le même thermomètre, de préférence un modèle basique numérique;
  • noter tout événement susceptible de modifier la courbe : prise d’alcool, nuit courte, médicaments;
  • prendre la température tous les jours, sans exception;
  • combiner la méthode avec un test d’ovulation et/ou avec l’étude de la glaire;
  • réchauffer la tige du thermomètre dans les mains avant de l’introduire, cela évite une variation de température trop importante et rend la mesure plus précise et rapide;
  • réserver le thermomètre à cette seule utilisation;
  • noter toutes les informations qui étayent la courbe : saignements, migraines, pertes blanches, rapports sexuels, etc.

Si vous avez des problèmes pour interpréter la courbe, ou le moindre doute concernant les mesures, apportez-les lors de votre prochain rendez-vous gynécologique ou chez votre sage-femme habituelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation et vous proposer des annonces publicitaires adéquats. En poursuivant votre navigation sur le site, vous admettez être en accord avec ces conditions. Accepter En savoir plus